fondation

Histoire
linea titulos
Le projet FANA naît un après-midi de septembre en 1971, suite à une discussion entre Mercedes Rosario Pineda de Martínez, sa fondatrice et des amis, qui aujourd'hui font partie du Conseil des Fondateurs de FANA. Dans un premier temps, ces personnes s'accordent à offrir leur foyer pour accueillir des enfants abandonnés, en attendant que l'Institut Colombien de Bien-être Familial (ICBF, Instituto Colombiano de Bienestar Familiar, entité de l'État qui a pour charge les programmes de protection et d'adoption au niveau National) les aide à trouver une famille. Afin que cette initiative soit légale, cette même année ils commencent les démarches nécessaires auprès des autorités colombiennes compétentes.
mercedes
En 1972, FANA obtient l'autorisation légale de la part du Ministère de la Justice Colombienne et la Licence de Fonctionnement de la part de l'ICBF. Le premier siège formel de l'institution, débute avec un personnel d'infirmerie et des services administratifs basiques. Sa fondatrice réussie en plus à mobiliser plusieurs bénévoles qui décident de collaborer à l'accueil général des enfants et au déroulement de l'institution.

Les structures restent petites. Grâce à de grands efforts, l'Institut de Développement Urbain loue à FANA une maison dans le nord de la ville et grâce à une généreuse donation des Associations Chrétiennes d'Hollande, il est possible d'acheter une propriété voisine. Les services de santé s'agrandissent et naît un besoin d'employer du personnel qualifié.

FANA passe ses 23 premières années dans ces 3 maisons, inaugurant en 1995 un nouveau siège dans la municipalité de Suba, dans le nord-ouest de la ville. Ce bâtiment est construit afin d'accueillir 150 enfants et se développe afin de répondre à une nouvelle vocation de FANA: s'ouvrir plus aux familles défavorisées de la communauté. La construction de la nouvelle maison d'enfants de FANA est possible grâce à la généreuse aide de familles de différentes parties du monde et d'entreprises privées colombiennes.

En 2009 FANA signe un contrat avec le Secrétariat du District d’ Intégration Social pour cofinancer la création d'une crèche, où l'on répond aux nécessités d'éducation à la petite enfance et de nutrition de 199 enfants de la municipalité de Suba.

Actuellement, l'institution opère depuis le siège de Suba et accueille chaque mois en moyenne 280 enfants en grand état de précarité socio-économique et affective ou dû à des situations de maltraitance, abandon et abus.

FANA travaille depuis 40 ans en faveur des enfants en situation de vulnérabilité.

Les programmes de FANA suivent la législation Colombienne et les Accords Internationaux de la protection des enfants, incluant la Convention International des Droits de l'enfant et de la Convention de la Haye.

L'organisation est autorisée par l'Institut Colombien de Bien-être Familial (ICBF), à agir comme centre d'adoption. Suivant la mission ICBF et en conformité avec son mandat, FANA protège, supervise et garantit les droits des enfants à faire partie d'une famille qui est apte à le faire grandir et à se développer.